J'aime la Belgique !


J'aime la Belgique et surtout... Dinant. Depuis la première fois où j'y suis allée, il y a près de 20 ans, je suis tombée amoureuse de sa Collégiale surmontée de sa Citadelle sur son roc. La Meuse à leur pied, elle m'étonne toujours par son haut niveau. Et je me rappelle avoir marché dans les rues alors qu'une inondation s'était déroulée quelques jours auparavant... Et pour l'avoir tous les jours près de moi, j'ai mis cette photo en fond d'écran à mon travail. Pour me rappeler cette émotion intense à chaque fois que je revois cet endroit.

La Belgique : le "plat pays" ? Et bien pas du tout où nous étions logés, chez mes amis Patrick et Katia. Dans la Vallée de la Mollignière, il y a verdure à foison, zigzaguant entre les parois rocheuses où se loge, entre autre, le château de Montaigle :


Nous avons d'ailleurs pu nous régaler de le regarder lors du repas, offert par le papa de notre ami, à la pizzeria qui est située juste en face de ces magnifiques ruines. A noter qu'au niveau "sans gluten", la Belgique se caractérise avec un excellent choix dans ses magasins mais un accueil encore pathétique au niveau de la restauration... Les trois expériences vécues m'ont laissée un peu désemparée...

Pourquoi est-ce que j'aime autant ce pays... Peut-être à cause de ses petits villages qui, malheureusement, se vident de leurs habitants. Ou est-ce à cause de ces châteaux-fermes, découverts à l'orée d'un tournant. Ou des produits alimentaires, comme le fromage de Maredsous, affiné à l'Abbaye du même nom que nous avons eu le bonheur de visiter de fond en comble grâce à celui qui y avait fait ses études quand il était enfant.


Ou est-ce grâce à la gentillesse de ses habitants, dotés d'un sens de l'accueil particulièrement grand. Il y a bien sûr des gens dont s'est inspiré "Streap-tise" sur France 3 à l'époque. Nous en avons eu une description lors d'une discussion pendant la soirée avec les voisins de la "maison blanche". Il est évident qu'il vaut mieux se tourner vers les personnes de valeur et qui ont le cœur sur la main.

Je spécifie la "maison blanche" parce que la plupart des maisons sont fabriquées en (parfois fausses) pierres grises ou briques rouges. Cela donne un tout autre cachet aux habitations, loin des couleurs fluos que l'on peut trouver dans un petit village valaisan. Tentant de démontrer que par ce choix de couleurs, les habitants ne veulent pas ressembler à ceux qui les entourent...

Durant ces deux semaines, nous avons fait plusieurs excursions. Du Railbike, qui passait juste sur le pont du village. C'est un système de vélo avec nacelle, installé sur des rails d'une ancienne liaison ferroviaire. Force à l'allée, et plaisir à la descente ! Il y a eu "La Grotte de la Merveilleuse", devant laquelle j'y étais passée plus de 10 x à l'époque, sans jamais nous y arrêter. Nous nous rappellerons des 162 marches de remontée, après avoir vécu un grand moment d'émerveillement dans la grande salle.

Nous sommes également allées au parc animalier "Pairi Daisa". Vous connaissez mon désamour pour les animaux enfermés... Cela n'a pas changé malgré l'immensité des lieux, avec des décorations spécifiques par continent. J'ai adoré les énormes minéraux ou le restaurant nordique. Mais je reste sur mon avis que, malgré la place qu'ils ont, ces êtres vivants ne sont pas faits pour être enfermés... Je garde particulièrement en mémoire notre "passage dans la tour" avec Delphine, où les chauve-souris nous frôlaient dans l'obscurité. Peut-être pour couper à la célèbre légende qu'elles s'emmêlent dans nos cheveux ?


Comme nous souhaitions visiter des jardins, ceux d'Annevoie (magnifiques) n'auraient pas été assez "ludiques" pour Delphine. Nous avons alors choisi le Château de Freÿr, tout près de Dinant. Il était intéressant pour nous de voir des meubles anciens ainsi que de très beaux jardins, incluant un labyrinthe superbe. Et c'était la première fois que je passais les petites barrières parce que sur le piano, une indication était écrite : "If you can play, please play". Alors, j'ai playé un petit peu ! Sans oublier la légende de Freya liée à ces lieux. Il n'y a pas de hasard !


Il y a également eu la visite à un potier très célèbre, qui n'ouvre sa boutique-galerie que les dimanche après-midi. Son succès est tel qu'il a choisi la qualité à la quantité de visiteurs. Je m'y suis acheté un joli "tête-à-tête" avec deux coupes en vert pâle, accompagnées d'un petit bol (pour les carrés de Maredsous...), le tout sur une jolie assiette-plateau. Je les utilise tous les jours depuis mon retour, comme un rappel de ces magnifiques vacances.

Rien n'aurait pu avoir lieu sans mon amie Katia et son compagnon Patrick ! Nous accueillir dans cette grande maison en Belgique fut un réel bonheur pour Delphine et moi. Chacune notre chambre, de la place pour tout le monde, météo clémente et loin des canicules que je n'aime pas, tout était prévu pour que nous puissions passer un superbe séjour.

Je ne compte pas son dévouement pour trouver des repas convenant à tous les convives. Végétariens et sans gluten, elle a su jongler pour nous offrir chaque jour des moments à table délicieux. Parce qu'elle y met tout son cœur, elle a su créer pour nous tous un havre de paix pour que nous puissions profiter de ces quelques jours ailleurs dans les meilleures conditions. Ces repas se terminant immanquablement par l'étape "vaisselle", j'en garde de très très bons souvenirs de complicité en temps-papote.

Pour tout cela, je remercie le Ciel, parce que ces quelques jours nous auront apporté cette sérénité et ce changement d'air indispensable. Une coupure dans le temps, pour oublier le quotidien ! Sans elle, sans eux, cela n'aurait pas été aussi radical et bénéfique.

Je sais que j'y retournerai, ayant été invitée à loger aux bons soins du papa de Patrick. J'en profiterai pour refaire le plein de : Chocotoff, Maredsous (bloc et fromage à tartiner), pâtes sans gluten, Cuberdon, accompagnés de sa liqueur, pâte à tartiner aux Speculoos, biscuits... et chocolats Léonidas.

Et parce que j'éprouve, dans cette région, un calme et un bonheur intérieur que je ne me suis jamais expliqué. L'émotion était au rendez-vous via le talkie-walkie sur LE viaduc qui surplombe Dinant à la fin de notre voyage aller...

J'aime la Belgique ! Il n'y a rien à rajouter à cela !! Sauf.................

MERCI INFINIMENT MA KATIA pour ces vacances inoubliables, je t'aime de tout mon cœur !!!!!!!



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Des rêves se réalisent !

Vide virtuel...

#metoo : quoi faire, maintenant ?