Pardon...


On trouve très souvent des textes ou des petites maximes expliquant le pardon, ses bienfaits, sa raison d'être. Comme une litanie bien chrétienne, qui fait partie de nombreuses prières. La plupart ne comprennent pas cette notion, la répète inlassablement, comme un mantra sans valeur. Jusqu'au jour où ils peuvent enfin se rendre compte de la signification de ce mot et de tout ce qui le compose...

Dans les derniers jours, suite à un chamboulement dans ma vie, j'ai écrit ce mot à une femme que j'avais blessée, intensément.

Parce qu'à l'époque, c'était mon mec, hein ? Déjà que j'avais mis du temps à l'avoir, hein ??

Comme une môme de 12 ans...

Mais une année après, en me rendant compte que je traversais les mêmes problèmes résultants du comportement de cet homme et qu'elle avait également subit, elle aussi, j'ai compris...

En une fraction de seconde, la scène de l'été passé est revenue dans mon esprit. Et j'ai ressenti son mal-être, ce qu'elle a vécu à l'époque... Les mots qu'elle avait prononcé sous l'effet de la colère, du désarroi, du chagrin... Je me suis retrouvée à sa place, à ne plus savoir comment réagir face à la douleur...

"Pardon 😭..."

Toutes mes excuses, mes plus plates excuses, dans ce simple mot. En espérant qu'elle les accepte, après tant de mois... La démarche étant étonnante, j'ai dû lui confirmer ce que je venais d'écrire. Et là, réponse qui m'a fait éclater en larmes : elle l'acceptait et me donnait le sien.

Dans ces larmes, la gratitude, l'émotion, le relâchement, la paix.

Parce que ma démarche sincère a été acceptée, et même, retournée...

Il n'est jamais aisé de baisser son orgueil pour reconnaître ses erreurs. C'est justement un des points de cet homme que nous avons connu. Qui non seulement accumule les bourdes, ment par omission ou, tout court. Et quand le pot-aux-roses est découvert, il se retourne salement contre les "fautifs", vu que c'est toujours à cause d'eux que ça foire, sans qu'il se remette une seconde en question...

Comment nous, femmes sensées, avons-nous pu nous faire avoir par ce manège insidieux ?

La déception profonde est équilibrée par ces retrouvailles et ce réconfort venu d'où l'on ne pensait pas. Et cette sensation de s'être "faite avoir" passera, parce que finalement, nous sommes tellement à avoir été touchées durant toutes ces années que dans le fond, de faire partie de ce "club" renforce notre manière de nous relever plus rapidement.

Je remercie cette femme qui m'a offert l'opportunité de pouvoir guérir de ce poison de l'époque qui était mon arrogance face à sa souffrance. Cette leçon de vie est bien plus précieuse encore que le fait d'avoir découvert une nouvelle pathologie chez l'Homme.

Cela devait être vécu, appris, et j'ai découvert en elle une maîtresse adéquate pour franchir cette étape. MERCI à elle, qui se reconnaîtra !

Quand à l'homme en question, j'ai pu passer par la case "compassion" dès hier soir, après un appel où j'ai appris que cela durait... depuis toujours... Il n'est plus temps pour la déception, l'éventuelle colère ou la haine, il y eu quelques jours de pitié, mais maintenant, sereine, la compassion s'installe, face à lui...

Je peux, maintenant, continuer d'avancer, entourée de personnes de CŒUR (en ayant agrandi ce cercle d'Amitié) !!! En ayant intégré ce qui était le plus important de cette leçon de vie !

Namasté :-)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Choc de la réalité... Espoir à distance !

Des rêves se réalisent !

Vous avez du sans gluten ?