Do, ré, mi, fa, sol, la, si....


Musique...

Sons que l'homme a traduit par des notes sur une portée... Pour en faciliter l'étude et la lecture.

7 degrés de base, auxquels nous ajoutons parfois des 1/2 tons, avec des octaves différentes, sans oublier les instruments "mal" accordés... Qui donnent de la couleur aux stricts degrés agréés. Et de ces 7 notes, jaillissent depuis la nuit des temps des mélodies, toutes différentes (à part les plagiats qui tentent de cacher leurs méfaits...), sorties de l'esprit de personnes qui ont composé et composent encore une multitude de morceaux et partitions, avec ou sans paroles. 

Dans la nature, point besoin d'apprendre le solfège pour l'oiseau. Il SAIT, c'est sa manière de parler. Et nous pouvons alors profiter de ses mélodies, venues de sa simple manière de communiquer, cadeau de la nature.

Musique... Celle que l'on apprend, celle que l'on écoute, celle que l'on vit. Celle qui nous remplit d'émotions ou d'envies de danser. De rire, de pleurer. Musique...

Mis à part le côté "poétique" de cet article, je résumerais cela ainsi. Depuis que je suis toute jeune (et malgré ma grand-maman non-voyante), j'ai toujours clamé que je préférais être aveugle que sourde ! PLEASE, que l'on ne m'enlève jamais "le son" !!

J'ai eu l'énorme privilège de grandir dans une famille dont les parents ont sacrifié leur argent pour offrir une formation de musique du conservatoire à leurs 3 enfants. Pas de vacances, vraiment pas de luxe, MAIS (et nous ne le comprenions pas forcément à l'époque), des cours des solfège et de piano pour moi, violon-violoncelle pour ma sœur, qui est également soprano-colorature et violon-flûte traversière pour mon frère.

La seule des 3 à avoir continué, même si je ne "pianote" pas assez et que ma harpe (cadeau incroyable de mes amis sur l'impulsion de "ma" Katia") m'attend un peu ces dernières semaines, se sentant délaissée à cause de livres qui ont pris sa place dans mon emploi du temps... La seule qui a LA CHANCE de travailler dans ce domaine. Une formation d'employée de commerce ouvre toutes les portes ! Côtoyer quotidiennement ce monde du "son et lumière", ce n'est pas donné à tout le monde. Ce qui contribue à la magie d'un spectacle, cela sort, entre autre, de notre dépôt. 

Mais revenons à l'émotion... Les vibrations, les harmonies, le tempo, les instruments, le bois, les cordes, les cuivres... Avant que l'électronique complète le paysage. Cette évolution me convient d'ailleurs beaucoup. Je vibre tout autant sur un bon concert acoustique (ou peu amplifié) que sur un concert électro !

Quant au style ? Je me surprends (en vieillissant) à apprécier le jazz (qui ne part pas trop en cacahuètes non plus... Faut pas exagérer !), la musique classique (la base offerte par mes parents), le rock (sans passer par la case "hard" ou "métal"), la pop sympa et les musiques latines et celtiques. Ca laisse déjà un bon nombre de possibilités de me "contenter".

De plus, sans être obtue à la découverte, c'est toujours très volontiers que je me laisse tenter par des concerts éclectiques, comme à la Bouche qui Rit. Parce que les artistes ont du cœur et surtout, du PLAISIR à jouer, même devant un public parfois trop restreint...

La musique offre cette palette de manières de la diffuser : dans nos écouteurs (si on joue sur un Clavinova), dans une petite pièce, juste avec les instruments, ou dans des salles de concert, jusqu'aux stades pour les mastodontes... Je ne suis pas difficile : j'aime toutes les possibilités d'écoutes ! Avec une légère préférence pour du "son et des subs envoyés en puissance" ! Comme avec ce genre de matériel, que nous installons en fixe ou pour des prestas...


Je me suis régalée hier soir (par exemple et trop rarement, par ma faute) de passer une soirée à côté de la régie son-backstage, en ayant les orchestres juste sous mon nez... Ou plutôt, mes oreilles. Et les tendre pour écouter les modifications des retours, afin de mieux caler sur les moments où ils jouent des solos ou reprennent tous ensemble... C'est un métier, je le confirme !

En résumé, je ne pense pas connaître quelqu'un pour qui la musique est inutile au point de la détester et de ne pas vouloir en écouter. On trouve de tout, pour tous les styles, les cultures, les instruments à disposition. L'essentiel doit venir du cœur ! La voix est déjà un instrument de musique. 

Alors si comme moi, vous ne pouvez pas passer 1 jour sans écouter de la musique, d'une manière ou d'une autre ? VIVEZ-LA ! Intensément, passionnément ! Ne lâchez jamais cette source de plaisir, de réconfort et de partages ! Tapez des mains, levez-vous et dansez, ce que vous voulez ! Chantez ! Mais, VIVEZ LA MUSIQUE !!! C'est tout le bonheur que je vous souhaite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Choc de la réalité... Espoir à distance !

Des rêves se réalisent !

Vous avez du sans gluten ?