FB... De l'addiction au sevrage...

Dernier article sur le domaine, mais qui aura le mérite de tout bien positionner comme il faut. Pas que l'on vienne "pleurer" de ne pas savoir, ni avoir pris connaissance de ma "transformation".

Cela fait donc deux bonnes semaines que je suis en train de nettoyer mon "historique personnel" (que l'on trouve sous la flèche tout à droite du masque supérieur). Dans un mood écologique (faire de la place sur les serveurs du bout du monde qui tournent 24/24) et d'allègement, en me désintoxiquant de ce réseau social.

Que de posts appréciés, de photos aimées, de partages indiqués comme likés ! Pour mes amis et les diverses pages que j'ai consultées depuis 2008, avec une grosse accélération dès que j'ai eu plus de temps à combler dans ma vie privée...

Jolis paysages, phrases éclairantes, combats personnels, groupes instructifs : tout est prétexte à appuyer sur le fameux bouton "j'aime".

Valider un "je n'aime plus" m'a semblé un peu cavalier dans un premier temps. Puis, je me suis dit que dans ces groupes, une réaction en plus ou en moins passerait largement inaperçue, vu la masse de clics habituels. Pour les pages de mes groupes musicaux préférés, l'idée de ne plus être au courant de leurs dernières créas m'a traversé l'esprit. Et c'est donc en toute conscience que j'ai quitté leurs posts, en me rappelant la direction que je souhaite dorénavant donner à ma vie.

Tout comme les pages "sponsorisées" qui sont passées à la trappe direct...

Il y a également la notion de "partage" que certains de mes "amis" n'ont visiblement pas intégré. Pour moi, le fait d'aimer leur post aurait pu sous-entendre qu'ils auraient éventuellement du plaisir à venir visiter les miens. Mais... Rien, que dalle, nada !

Alors vous savez quoi ? J'ai réduit de plus de 20% mes contacts pour ne garder que ceux qui me parlent, qui m'interpellent, avec qui j'apprends des choses, que j'aime !

Ce n'est d'ailleurs pas terminé... J'avais déjà posté un statut dans ce sens, de conserver ou virer des profils qui n'entrent pas ou plus avec mes aspirations. Les réponses de mes amis m'ont été très utiles. Il m'était important de savoir si, par exemple, de "ne plus suivre" des posts et commentaires dignes du FN et de l'UDC réunis "était mal"...

Lorsque hier, j'ai découvert une "splendide tarte aux fraises" sur le mur d'une connaissance, j'ai tenté d'expliquer gentiment mon sentiment : "je likerai lorsque tu feras la même à la bonne saison" ! Et puis, en lisant sa réponse, j'ai bien compris que la notion d'esclavagisme des temps modernes, de l'écologie et des pesticides qu'elle aime visiblement ingérer n'était pas à l'ordre du jour dans son esprit. Et c'est dommage...

Parce que si l'on essaie parfois, via des relais, de "réveiller" la masse, je constate, une fois de plus, que cela est inutile... Vivement que je lise "Je pense trop" pour me rassurer... Et arrêter de me prendre la tête à ce niveau-là... Et que je me déculpabilise de ne plus suivre les pages qui me choquent et que je ne peux plus commenter, sous peine de m'énerver...

ALLEZ ! Fi du Bisounours time. Je pense en avoir encore pour trois bonnes semaines à tout nettoyer, "amis" inclus. Pour partir sur un meilleur pied. Ne garder que l'essentiel et la cadence de 3 mois de souvenirs sur la toile, like inclus. Et pour ne surprendre personne, cela parlera de Syrie et d'écologie. Comme ça, si cela ne vous plait pas, n'hésitez pas à partir !!

Et comme je suis loin d'encourager mon ego à me demander si cet article sera lu, apprécié, liké, je retourne de ce pas faire mon ménage !

2015 ? Me voilà !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Choc de la réalité... Espoir à distance !

What's'UP ???