Articles

Affichage des articles du mars, 2016

"Casse-toi, Salopard !"

Drôle de titre, en effet…

Je vais vous expliquer son histoire, parce qu'elle en vaut vraiment la peine.
Il y a peu, ma psy qui est une femme fabuleuse, a souhaité m’offrir un cadeau avant son absence programmée de 3 semaines. Comme je lui avais indiqué que ses dernières clés m’avaient été très utiles pour avancer sur certains éléments, elle a décidé de m’en donner une belle. Et c’est ainsi qu’est né « Salopard ». 
Je pourrais garder ce cadeau pour moi, mais s’il peut vous aider également, je ne vois pas pourquoi je devrais jouer l’égoïste sur ce plan. Tout outil est toujours utile, surtout dans ces périodes de changements, d’évolution et d’énergies chahutées.
Pour commencer, elle a pris un objet dans son bureau (boîte de mouchoirs) et l’a posé sur un fauteuil qu’elle a changé de place pour l’occasion. Elle m’a demandé d’imaginer que cela représentait les émotions négatives qui pouvaient m’envahir, suite à des mauvaises nouvelles ou des raz-de-marée destructeurs conséquents aux événeme…

Les "je suis..."

Le 22 mars, c'est le jour où j'ai mis ma première fille au monde, Marie. C'était il y a déjà 19 ans. Mon premier bébé, qui vous fait oublier toutes les souffrances de l'enfantement lorsque vous les prenez dans vos bras...

Ce 22 mars, elle se trouvait à NYC, durant un voyage de près de 2 mois pour consolider son anglais et voir du pays. Grâce à Whatsapp, je pouvais voir qu'elle s'était connectée régulièrement, sans lui casser les pieds à lui demander si tout se passait bien quotidiennement.

Ce 22 mars, dans un pays que j'aime beaucoup, un drame est arrivé... Une ville que je connais quand même un peu, une contrée remplie de gens charmants, d'une gentillesse rarement égalée. Bruxelles, Dinant, Bruges, la mer du Nord, l'architecture, la culture, la gastronomie, les chocolats !!!

OUI, ce 22 mars, la Belgique, pays d'un calme égal à la Suisse, vient de subir une attaque... Pays d'accueil de surcroît. De tolérance. De compassion. Cohabitant du mie…

Le syndrome du "enfin"...

Vous le connaissez ?

Mais si... Vous le connaissez, ce célèbre syndrome du "enfin". Bien connu des professeurs notamment... Et des autres travailleurs stressés 336 jours par année, pour arriver "enfin" aux vacances. Et qui entraîne, bon an et surtout mal an, une baisse de régime physique pour arriver au... premier microbe qui traine, entrainant donc la première maladie possible... Réduisant à néant les premiers jours de repos, sans répit à se battre contre l'ennemi...

A l'image d'un élastique sur lequel on tire constamment, le fait de pouvoir enfin baisser la tension est la porte ouverte à un relâchement "fatal". Laissant entrer tout ce qui passe, le corps physique n'ayant plus l'ordre de se battre et de tenir debout, "vaille que vaille".

Je viens de le vivre ! Pas grâce à des vacances. Je n'ai heureusement jamais laissé entrer le stress dans ma vie professionnelle au point d'en subir le contre-coup estival. J'ai …

Amour, aigreur et loyauté !

Repartie dans les "Desperate Housewives" (et oui, depuis le début...), je ne peux m'empêcher d'associer la vraie vie à ce qui se passe dans ce TV-show d'il y a bien des années. Si on occulte la trame morbide pour donner du corps au scénario, il reste ce que nous vivons quotidiennement, dans une certaine mesure.

A l'image de ces personnages, nous sommes entourés d'amis, de collègues, de voisins. Cela s'appelle un "réseau social", ce qui n'est pas forcément apparenté à l'appellation habituelle informatisée qui s'est développée ces dernières années.

Chacun apporte son passé, ses expériences, ses envies, ses espoirs, ses revendications, ses colères, ses contentieux, sa joie de vivre, ses problèmes, ses projets, ses coups de cœur, sa vie ! Dans un partage verbal, de ce que nous souhaitons offrir avec confiance envers ceux qui nous écoutent.

Mis à part les confidences de notre vécu à celles et ceux qui le méritent, il y a le "tout…

Downton Abbey

Image
Réminiscence d'un passé connu ? Souvenirs de ce qui fut ?

C'est l'un de mes patrons qui m'en a parlé en premier. Décidément, mes collègues... Tous des mecs, au cas où. J'ai donc d'après le résumé qu'il m'a fait choisi de me lancer dans cette série en 6 saisons dont le tournage est définitivement terminé.

Cela se déroule dans le Yorkshire, à Highclere Castle. Un magnifique château construit par celui qui a bâti Westminster et ça se voit. Décos intérieures en l'état, seules quelques pièces ont été reconstruites en studio. Depuis le passage à la télé, les visites des lieux ne s'arrêtent plus...

Pour résumer le contexte, nous suivons les pérégrinations d'une famille aristocratique et de ses employés de 1912 à 1925. Costumes et voitures d'époque, éducation anglaise avec ses "Never complain, never explain".

Maggie Smith en comtesse douairière remporte ma palme des meilleures "sorties". So British ! Et c'est ça que j'…